Pourquoi apprendre une langue est difficile et comment contourner ces difficultés ?

personne ayant des difficulté pour apprendre le français. persona con dificultades para aprender francés. person who has difficulty learning French.

Qui ne s’est pas senti découragé face à l’apprentissage d’une langue étrangère à l’âge adulte ?

Tout est nouveau au début, mémoriser le vocabulaire est difficile, construire une phrase demande beaucoup d’énergie, Vous n’arrivez pas à vous faire comprendre (difficultés de prononciation), vous ne comprenez pas vous-même ce que les gens disent (votre oreille ne perçoit pas tous les sons).

Même en immersion, après une journée entière à écouter une langue étrangère, le soir venu, vous avez mal à la tête et vous pouvez éprouver un sentiment de rejet de la langue cible.

Nous allons voir ensemble quelles sont les difficultés principales que vous pouvez rencontrer, comment les contourner et quels conseils appliquer pour optimiser son apprentissage.

L’erreur de vouloir avancer trop vite :

La frustration fait partie des difficultés au moment d’apprendre une langue étrangère. En effet, penser que vous pouvez apprendre parfaitement une langue en seulement quelques mois est une source de déception. L’apprentissage d’une langue demande des efforts réguliers, de la curiosité, et surtout du temps pour en assimiler les mécanismes et le vocabulaire. Comme pour tout apprentissage, vous devez vous fixer des objectifs précis et réalisables. A titre d’exemple, vous pouvez vous fixer comme objectif de vous présenter à vos nouveaux collègues ou de poser des questions simples à une personne que vous aimeriez mieux connaître, ou encore demander l’heure dans la rue.

 

Vouloir en faire trop est également un frein à votre apprentissage. En effet, si vous essayez d’apprendre « trop fort » ou « trop parfaitement », votre cerveau arrivera vite à saturation et vous ne pourrez plus rien mémoriser. Pour cette raison, les enfants, qui ont une approche plus intuitive et spontanée que les adultes, sont avantagés et progressent plus vite. Afin d’y remédier, vous devez accepter que tout ne sera pas parfait au début, ni au niveau de la syntaxe, ni au niveau de votre prononciation ou de votre compréhension. Ce n’est pas grave, vous vous améliorerez à votre rythme et vous en tirerez plus de satisfaction.

 

En outre, si vous avez l’impression de stagner, rassurez-vous, c’est normal, votre cerveau a besoin de repos pour intégrer et mémoriser durablement ce que vous venez d’apprendre. Dans ce cas-là, prenez plutôt ce temps comme une opportunité pour, soit écouter des vidéos sur des sujets qui vous intéressent, soit créer des flash cards. Chaque petit effort que vous ferez sera récompensé.

Des parallèles entre les langues

Parmi toutes les langues qui existent, certaines ne vous paraissent-elles pas plus abordables que d’autres ? N’avez-vous jamais senti que, instinctivement, vous compreniez mieux telle langue que telle autre ? Quid des langues que vous pouvez comprendre sans pouvoir les parler, sans les avoir étudiées ?

Des recherches de l’Institut Donders et de l’Institut Max Planck, menées sur la psycholinguistique, révèlent que notre cerveau aime les similarités entre les langues et qu’il cherchera toujours à comprendre la langue cible en fonction de son propre système. Plus elle est proche de notre langue maternelle ou d’une autre langue connue, plus notre cerveau la comprendra et fera sienne.

Autrement dit, plus la langue cible est similaire à votre langue maternelle, plus facile sera votre apprentissage. En quelques minutes, une confusion grammaticale sur laquelle vous n’aviez aucune idée peut s’éclaircir et devenir familière. D’où l’importance d’avoir un professeur capable de faire des parallèles entre les langues.

Se donner des objectifs raisonnables

Le temps est souvent ce qui vous fait le plus défaut lorsque vous vous lancez dans un nouvel apprentissage. Comment réussir à consacrer du temps alors que vous en manquez déjà avant même de commencer la nouvelle formation. Par conséquent, après une semaine déjà chargée, vous arrivez au weekend sans avoir eu le temps de pratiquer et, pris de remords, vous vous lancez dans 2 heures de pratique intensive pour ensuite, fatigués, délaisser votre enseignement et n’y revenir que la semaine suivante. Résultat, votre cerveau n’a pas le temps de bien digérer ce qu’il a appris intensément et le manque de pratique de la semaine suivante vous condamne à tout oublier.
Il vaut mieux consacrer 30min par jour, voire même moins, si vous n’avez pas le temps. La régularité paye plus que la quantité.

Utiliser différentes combinaisons de mots afin de pratiquer le vocabulaire

Combien de mots utilisez-vous au quotidien dans votre langue maternelle ?
La majorité des gens s’expriment avec 5000 mots par jour. Cependant, surtout lorsque l’on commence à apprendre une langue, seuls 500 voire 400 mots suffisent à se faire comprendre au quotidien. Ce nombre ridiculement bas est plutôt encourageant lorsque l’on s’attèle à la tâche d’apprendre une langue étrangère. Il signifie qu’avec peu de mots, vous pouvez déjà vous exprimer correctement si on sait comment les assembler.

Sur cet aspect, l’apprentissage d’une langue étrangère diffère peu de celui d’une danse. Apprendre des pas ne fait pas un bon danseur. C’est l’association des pas entre eux, en harmonie avec la musique et son partenaire qui donnent un sens à la danse. Il en est de même pour le langage. Dès le début, après seulement quelques cours vous possédez déjà un vocabulaire plus riche que vous ne le pensez. C’est à vous de créer des combinaisons de mots, des phrases différentes. Si vous faites des erreurs de syntaxe, ce n’est pas grave, l’important est de vous lancer. De plus, la satisfaction que vous tirerez après avoir créer vos propres phrases vous motivera à continuer.

Un petit conseil sympa

Exposez-vous au maximum à la langue étudiée ! Modifiez la langue de vos comptes de réseaux sociaux, de votre ordinateur et de votre téléphone. Téléchargez des films, écoutez de la musique et des podcasts, lisez des romans et des magazines, regardez des documentaires et préparez des recettes culinaires étrangères.

Amusez-vous avec votre accent. Vous pensez que vous avez un mauvais accent et vous trouvez ça moche, ridicule, incompréhensible ? Les natifs, eux trouveront ça charmant, exotique, mignon…

Laisser un commentaire